Pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre dans les filières industrielles, consommatrices d’énergies fossiles, la solution à terme est la pénétration accrue de l’électricité.

L’énergie renouvelable est intermittente, ce qui implique son besoin de stockage et  permettre sa flexibilité d’utilisation.

Dans cette transition énergétique, la sobriété énergétique reste une préoccupation constante. Ceci,en particulier à travers la récupération des chaleurs perdues à bas et haut niveau de température, l’optimisation des réseaux d’énergie internes et externes et la gestion dynamique et flexible des énergies.

Concevoir des modes de production et de transformation pour aboutir à des process économes en énergie. Participer à la transition énergétique.

L’énergie doit permettre de réaliser des économies importantes dans les filières industrielles, notamment dans les domaines de l’élaboration et de la transformation des matériaux où les consommations spécifiques sont élevées. Il faut, de fait, s’adapter à la transition énergétique à travers la sobriété énergétique l’accroissement de l’utilisation d’énergie dé-carbonée.

La transition énergétique concerne :

  • La gestion des gaz et des chaleurs (Valorisations chimique, thermique, mécanique)
  • Les chaleurs sensibles (laitiers, acier…)
  • Les recyclages
  • Les énergies bas niveau – chaleurs fatales – (Ecologie industrielle)

Objectifs industriels énergétiques

SOBRIETE ENERGETIQUE

  • Récupérer et valoriser les chaleurs fatales (latentes et sensibles)
  • Valoriser les chaleurs bas-niveau

TRANSITION ENERGETIQUE

  • Électrifier les procédés pour réduire l’empreinte carbone
  • Rendre plus “énergie-flexible” les procédés industriels
  • Développer les nano-réseaux multi-énergies
  • Utiliser l’hydrogène comme vecteur de stockage local d’énergie intermittente

MATERIAUX POUR ENERGIE

  • Développer des nouveaux matériaux pour les énergies renouvelables
  • Valoriser à long terme les ressources potentielles de la Région Grand-Est