31e Comité d’Accélération du C2IME
23 janvier 2018
Valorisation des start-ups lors du Salon de l’Agriculture
27 février 2018

Matinale technologique n°19 : « Les technologies de Forge » le Mardi 06 fevrier 2018 à Nogent

Matinale technologique n°19 : « Les technologies de Forge » le Mardi 06 fevrier 2018 à Nogent

Mardi 06 février 2018, de 10h à 12h, à Nogent 52800 : Matinale technologique n°19, « Les technologies de Forge » avec Alexandre POINTARD du Cetim Metz. Cette Matinale technologique constitue l’occasion de présenter les nouvelles technologies de forge et les possibilités apportées par la plateforme Vulcain de Metz. Elle concrétise la collaboration active des deux partenaires Cetim et Ensam de Metz sur les thématiques de mise en forme des matériaux et en particulier sur les métiers de la Forge. La plateforme Vulcain est un outil de recherche technologique mis au service des entreprises.

PROGRAMME :
9h45 Accueil café
10h Intervention d’Alexandre POINTARD, responsable du service mise en forme des matériaux au Cetim.

Les technologies de Forge

Cette Matinale technologique constitue l’occasion de présenter les nouvelles technologies de forge et les possibilités apportées par la plateforme Vulcain de Metz. Elle concrétise la collaboration active des trois partenaires Cetim, Ensam de Metz et IRT M2P sur les thématiques de mise en forme des matériaux et en particulier sur les métiers de la Forge. La plateforme Vulcain est un outil de recherche technologique mis au service des entreprises.

Seront notamment abordées :

► L’étude des outillages de forge
► La réalisation par impression additive ou utilisation de matières composites
► La Forge et l’Industrie du futur

Fruit d’une collaboration de plus de dix années entre le Cetim et Arts et Métiers ParisTech, à travers leur laboratoire commun, le Laboratoire de mise en forme des matériaux (LAMFM), la plateforme Vulcain est un outil de recherche technologique mis au service des entreprises.

Vulcain ressemble déjà à une mini-usine. Implantée sur le campus de l’école des Arts et Métiers (Ensam) de Metz, la plate-forme de 1 500 m², commune avec le Centre technique des industries mécaniques (Cetim), prend une nouvelle ampleur avec la création d’une unité dédiée à la forge. Vulcain, lieu d’expérimentation ouvert aux industriels, est le plus grand rassemblement de moyens dédiés à ce secteur en France.

L’ancrage de Vulcain 4.0 dans le Grand Est n’est pas anodin. La région est le premier bassin industriel de la forge, avec près d’un tiers des acteurs français du secteur. Des donneurs d’ordres majeurs sont là, tels :

• la plus grande forge automobile de France : FORGES DE COURCELLES Groupe SIFCOR à Nogent (52800) ;

• la plus grande forge aéronautique de France : Manoir Aerospace – FORGES DE BOLOGNE – Groupe LISI à BOLOGNE (52310) ;

• la plus grande forge du médical d’Europe : ETABLISSEMENTS MAURICE MARLE, à Nogent (52800).

S’y ajoutent l’Université de technologie de Troyes (UTT), avec ses travaux sur la métallurgie de couches minces, associée au commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives Nogent International Center for CVD (NICCI), et le CRITT MDTS (Centre régional d’innovation et de transfert de technologie – Matériaux,
dépôts et traitement de surface).

En ce sens, c’est un exemple emblématique d’un équipement optimal pour la coopération entre le monde de l’entreprise et celui de la recherche.

Réduction des coûts et économie de matière

« Forger en une seule frappe, comme le permet le thixoforgeage, requiert un seul outil, une seule presse et gaspille moins de matière, trois facteurs de réduction des coûts. Autre avantage du procédé, il permet de réaliser des pièces complexes sans assemblage, donc de réduire les étapes de fabrication et la quantité de matière engagée, et d’obtenir des pièces plus solides que celles soudées. »

Un autre procédé intéressant est le laminage transversal, où la pièce n’est pas frappée mais déformée par le roulement de deux cylindres, comme une pâte sous un rouleau à pâtisserie. Si l’idée remonte à 1789, les équipes de la plateforme Vulcain sont les premières en France à en proposer une application industrielle.

La France à la conquête d’un marché mondialisé

La robotique et les machines intelligentes doivent permettre à la forge de gagner en compétitivité dans un marché mondialisé à forte concurrence. Elles faciliteront également l’innovation.

« Par le passé, le donneur d’ordres donnait au forgeron le plan de la pièce. Ce dernier l’exécutait en cherchant à réduire les coûts », analyse plus globalement Alexandre POINTARD. Mais avec la concurrence des pays à bas coût, la forge française est difficilement compétitive tant qu’elle garde ce rôle de sous-traitant.
Elle doit donc se positionner comme un partenaire, être force de proposition et faire du co-développement pour proposer des pièces et des procédés innovants. C’est là qu’elle aura une réelle valeur ajoutée.
 »

GIF - 44.6 ko
Alexandre Pointard, responsable du service mise en forme des matériaux au Cetim. Photo CJ
PDF - 1.4 Mo

Source : https://www.poletechno52.fr/spip.php?page=unarticle&id_article=193

 par christophe Juppin