Relancer le photovoltaïque européen grâce à des technologies d’avant-garde
5 décembre 2017
Le dernier After Work Grand Est Numérique de l’année 2017
6 décembre 2017

Le pôle de formation de l’UIMM Lorraine investit dans les technologies de l’usine du futur

Une cinquantaine de représentants de PME découvrent ce 5 décembre l’espace “Usine du futur” à Maxéville (Meurthe-et-Moselle). © Philippe Bohlinger.

Une cinquantaine de responsables de PME lorraines vont découvrir ce mardi 5 décembre à Maxéville (Meurthe-et-Moselle) le nouvel espace “Usine du futur” du Pôle formation de l’UIMM Lorraine (Union des industries et métiers de la métallurgie).

La seconde ligne pédagogique a été inaugurée à Yutz (Moselle) jeudi dernier. Fournies par Schneider Electric, ces équipements constituent le point d’orgue d’un investissement de 7 millions d’€ sur deux ans sur les sept sites du Pôle de formation.

Les jeunes apprentis lorrains, mais aussi les entreprises, vont pouvoir s’exercer au maniement des technologies de demain. Le Pôle formation des industries technologiques de l’UIMM Lorraine (Union des industries et métiers de la métallurgie) inaugure en ce début décembre deux espaces ”Usine du futur” sur ses sites de Maxéville (Meurthe-et-Moselle) et Yutz (Moselle).

Ces équipements industriels fournis par Schneider Electric consistent en une succession d’îlots dédiés à la fabrication additive, à la cobotique, à la maintenance par la réalité virtuelle, etc. « La ligne fonctionne comme un outil de montage qui simule l’assemblage d’un roulement » décrit Guillaume Bondant, directeur adjoint chargé de l’apprentissage.

L’inauguration officielle de l’espace «“Usine du futur” le 30 novembre dernier à Yutz a mobilisé une dizaine d’industriels régionaux parmi lesquels PSA Metz-Trémery, Pompes Grundfos, ZF Lemförder, etc.

Ce 5 décembre, au siège du Pôle de formation, à Maxéville, dans l’agglomération de Nancy, une cinquantaine de représentants de PME – dirigeants, responsables maintenances ou encore responsable de production – vont découvrir plus en détails le potentiel des technologies de l’industrie 4.0.

L’occasion pour l’organisme lorrain de communiquer sur son offre de formation continue sur cette thématique : lean-manufacturing, robotique-cobotique, réalité virtuelle/augmentée et fabrication additive.

Ses portes sont ouvertes à un public très large. Le Pôle de l’UIMM fédère un centre de formation des apprentis de l’industrie (CFAI), une association pour la formation continue des salariés (AFPI), ainsi qu’une association dédiée à l’insertion des demandeurs d’emploi et des personnes en situation de handicap (APC). Il accueille enfin des élèves ingénieurs en alternance venus de six écoles au travers de l’Institut des techniques d’ingénieur de l’industrie (ITII).

De nouvelles technologies pour redorer le blason de l’industrie

Guillaume Bondant, directeur-adjoint (à droite) et Olivier Thomassin, responsable pédagogique, montre les potentialités du centre d’usinage multiaxes. © Philippe Bohlinger.
uimmcnusinage

« La désaffection des jeunes pour les métiers de l’industrie est liée à l’image peu positive du secteur. Nous espérons que les nouvelles technologies contribueront à redorer son blason et à attirer davantage de candidats », pointe Pascal Ignaczak, directeur adjoint production et innovation…

Les deux espaces “Usine du futur” ont représenté un investissement de 780.000 € cofinancé par la Région Grand-Est, la taxe d’apprentissage des entreprises et l’organisme collecteur agréé pour l’industrie de la métallurgie (OPCAIM). Ils vont parallèlement impliquer 600 heures de formation pour les enseignants via 23 sessions.

« 7 millions d’€ ont été investis ces deux dernières années pour moderniser les équipements de nos sept sites (Saint-Dié-des-Vosges, Thaon-les-Vosges, Metz, Maxéville, Henriville, Yutz et Bar-le-Duc) », se félicite Olivier Thomassin, responsable pédagogique. Au total, 1.350 apprentis et 600 demandeurs d’emplois y sont formés chaque année du bac pro jusqu’au diplôme d’ingénieur.

 

Un atelier “Lean manufacturing” à Maxéville

Moins spectaculaire que l’espace « usine du futur », son cousin l’atelier « lean manufacturing » inauguré mi-2017 sur le site de Maxéville initie aux processus d’amélioration continue. Dix stagiaires s’y succèdent sur cinq postes d’opérateurs et cinq postes de superviseurs.
Leur mission ? Monter de A à Z une ligne de production d’une petite lampe et formaliser  des procédures destinées à réduire les délais, diminuer les stocks, etc. « Sans qu’ils en soient conscients, les stagiaires assimilent les principes du lean manufacturing », se félicite Pascal Ignaczak.

Le Pôle de formation de l’UIMM Lorraine forme 1350 apprentis par an et 600 demandeurs d’emplois. © Philippe Bohlinger.
iummstagiaires
Source : Traces Ecrites