48 heures pour faire vivre des idées® internationales édition 2017
25 novembre 2017
Demeter lance un fonds pour la smart city et la smart energy
27 novembre 2017

Cetal vise les 20 millions d’euros de chiffres d’affaires

Le président de Cetal, Marc Girard, a investi 6 M€ pour faire sortir de terre un atelier de 4.000 m2. — Photo : Jean-François Michel

Marc Girard est un patron confiant : « Quand j’ai déposé le permis de construire, j’étais encore locataire… » Installé dans la zone d’activités économiques de Velaine-en-Haye, dans un bâtiment construit par l’armée américaine dans les années 50, le fabricant de portails et de clôtures Cetal disposait jusqu’à présent de 8.000 m2 d’ateliers de production.

« Cela fait trois ans que nous avons pris cette décision », précise Marc Girard. « Nous avions utilisé le moindre mètre carré de nos anciens bâtiments, il fallait construire ». Problème : Cetal n’est pas installée sur son propre terrain. « Je savais que le processus serait long, mais il fallait y aller… » En jeu, la trajectoire de croissance fixée par Marc Girard pour son entreprise : à sa création, en 1995, Cetal comptait trois employés pour un chiffre d’affaires de 350.000 €. « Nous concevons et fabriquons des portails et garde-corps en aluminium thermolaqué. Nos clients, ce sont 500 entreprises qui posent nos produits », détaille Marc Girard.

Une croissance à deux chiffres

Portée par une croissance annuelle à plus de deux chiffres, même pendant la crise de 2008, Cetal a besoin d’un atelier pour installer de nouvelles machines : « Nous avons atteint une production de 700 tonnes en 2016. Il était impératif d’adapter notre outil de travail », souligne Marc Girard. Le patron signe donc pour un nouveau bâtiment de 4.000 m2 : l’achat du terrain à l’EPFL, l’Etablissement public foncier lorrain qui est propriétaire de la ZAC, le nouveau bâtiment et la réhabilitation des locaux de bureaux nécessitent un investissement de 3,8 M€. Au final, le projet mobilise 6M€, dont 400.000 € de subventions accordées par la Région Grand Est et les Fonds européens.

« Nous sommes les premiers à devenir propriétaire dans la ZAC », se félicite Marc Girard, qui dispose maintenant de l’outil nécessaire pour atteindre les 20 M€ de chiffre d’affaires, « à l’horizon 2021 », estime le chef d’entreprise, qui vient de boucler sa première opération de croissance externe en rachetant l’alsacien Volpro. « Une opportunité qui nous permet de nous diversifier dans le volet, un métier semblable au nôtre ».

Un robot pour une nouvelle gamme

Positionnée sur le haut de gamme, Cetal veut désormais convaincre plus de revendeurs avec ses produits : « Nous lançons un nouveau type de portail, appelé modulaire, qui est entièrement découpé et poinçonné sur un robot », détaille Marc Girard. Installé dans un coin de l’atelier, ce robot à 850.000 € a nécessité trois semaines de montages, et devrait être complété en 2018 par un autre robot, capable de son côté de finaliser entièrement l’assemblage d’un portail. « Pour nous, c’est complètement nouveau », souligne Marc Girard. « Il va falloir l’apprivoiser et montrer que l’on peut faire de belles choses avec cette technologie. » Mais les robots ne viendront pas remplacer les hommes : le patron de Cetal va créer 30 emplois en trois ans pour continuer à se développer.

Source : Le Journal des Entreprises