Guide du crédit d’impôt recherche 2017
20 mars 2017
1er Forum régional Énergie et innovation PME, ETI et Grandes entreprises du Grand Est
21 mars 2017

Stratégie nationale en intelligence artificielle – Compte-rendus des Ateliers thématiques

Compte rendu des ateliers du vendredi 3 mars 2017. Dans les locaux d’Agoranov, incubateur public d’entreprises innovantes, ils sont une soixantaine. Étudiants en droit, en éducation et en design, réunis par France Stratégie et le Conseil National du Numérique pour penser ensemble le futur de leurs métiers avec l’intelligence artificielle.

Le 20 janvier 2017, Axelle Lemaire et Thierry Mandon lançaient la stratégie nationale en intelligence artificielle pour la France. Jusqu’au 21 mars 2017, acteurs institutionnels, chercheurs, entreprises et start-up réfléchissent collectivement aux grandes orientations de la France en matière d’intelligence artificielle (IA). Dans ce cadre, France Stratégie est associée au Conseil national du numérique (CNNum) pour évaluer les impacts économiques et sociaux de l’intelligence artificielle faible, c’est-à-dire des systèmes d’apprentissage machine ayant développé des capacités de traitement d’une tâche spécifique. Les ateliers thématiques du 3 mars avaient pour but de mobiliser et d’impliquer la jeunesse sur un exercice particulier : imaginer comment nous travaillerons demain avec l’IA.

dsc_0193-1.jpg

14h00. Dans la « bibliothèque du futur » d’Agoranov, certains étudiants finissent leur café. D’autres sont déjà assis et discutent en attendant le lancement de la séance. Julia Charrié (France Stratégie) et Celia Zolynski (CNNum) expliquent le déroulé de l’après-midi et la démarche de l’atelier. Igor Carron, CEO de la startup LightOn et co-organisateur du meetup Paris Machine Learning, ouvre le débat : « L’intelligence artificielle, c’est quoi ? C’est des algorithmes utilisés pour comprendre le monde et interagir avec les hommes. » Ses principes remontent aux années 1940, mais la recherche a connu un développement spectaculaire dans ce domaine ces dernières années. Cette « troisième vague » de progrès, Igor Carron l’appelle « le big bang ». Les termes sont posés.

Lire l’intégralité de l’article de Céline Mareuge sur France Stratégies